FR EN
NL ES

Beynac

Un autre village magnifique qui borde la DordogneBeynac fait partie du label des « Plus Beaux Villages de France ». Il s’agit d’un site moyenâgeux, qui, au 19ème siècle, fut aussi un port incontournable des gabariers. De grands noms ont foulé les allées de cette somptueuse cité : Richard Coeur de Lion, Simon de Monfort, Henry de Navarre, et plus près de nous, le Prince Charles d’Angleterre et Joséphine Baker.

Dans la fin des années 90, ce fut aussi de grands acteurs qui firent un détour remarqué, lors du tournage du film « Jeanne d’Arc » de Luc Besson. Beynac et son château ont par ailleurs accueilli le tournage de nombreux autres films célèbres. Le château, quant à lui, après les invasions Barbares et Normandes, fut l’objet de nombreuses convoitises, du fait de son positionnement stratégique.

dernière minute

 

Ceci donna lieu à de très nombreux affrontements, et passages de témoins entre Français et Anglais, dès le 10ème siècle. La Famille de Beynac reprendra les rênes du château à la mort de Richard « Coeur de Lion », Roi d’Angleterre, à la fin du 12ème siècle. A l’aube de la guerre de cent ans, s’enchaînent des batailles de guerres de religion entre Cathares et protestants.

Après la victoire des Français sur les Anglais à Castillon, le calme s’installe dans la vallée, mais les dégâts sont immenses, et la mission est maintenant de rebâtir. Beynac, au 15ème siècle, sous l’effet de la Baronnie, à présent instaurée, relève le défi et trace un avenir économique et politique à la cité de Beynac.

Les guerres de religions donneront raison aux Catholiques, à la mort du dernier marquis protestant, Isaac de Beynac qui s'éteint en 1687. Sous la lourdeur des impôts et la souffrance générale dans les campagnes, les paysans se soulèvent et des conflits éclatent.

Après huit siècles, et suite aux révoltes des campagnes à SarlatBeynac voit s’endormir la dernière héritière des seigneurs et barons de Beynac, en 1811.

A l’intérieur trônent aujourd’hui de nombreuses traces de l’époque, tant architecturales qu’humaines. En témoignent le blason des couleurs de la famille Beaumont-Beynac, qui fut propriétaire des lieux jusqu’en 1961.

Aujourd’hui, le château de Beynac est visitable et appartient à un privé.

[ Les plus beaux villages de France ]