FR EN
NL ES

Collonges la rouge

Ancien prieuré, comme Martel, Collonges la Rouge fait partie des anciennes Vicomtés de Turenne. Ce statut de 844 lui permettra de prospérer dans l’agriculture, l’artisanat et le commerce. En découle une richesse architectural monumentale.

Le nom viendra de la pierre de grès rouge qui constitue le matériau principal de l’ensemble des constructions qui composent ce magnifique village : les maisons nobles des 15ème et 16ème siècles, la halle aux grains et l’église Saint-Pierre…

dernière minute

 

Etape incontournable sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, l’enceinte de Collonges devient rapidement trop petite pour abriter l’ensemble des notables qui viennent trouver refuge dans cette magnifique cité. De grande notoriété, Collonges La Rouge ne subit pas trop de désagréments pendant la guerre de religion. Catholique et Protestants alternent la pratique de leur culte au sein de l’église Saint-Pierre. Dès lors, et jusqu’à la vente de Collonges la Rouge à la Couronne en 1738 par la Vicomté, la cité ne cesse de prospérer et continue de monter en puissance.

Cet évènement est synonyme de la fin des droits spécifiques, et des privilèges accordés à la ville. C’est ainsi que la révolution aura raison de Collonges la Rouge, qui subira de multiples destructions, et qui, suite aux évènements, se dépeuplera. L’association « Les Amis de Collonge » redonnera un second souffle à la cité.

 

[ Les plus beaux villages de France ]