FR EN
NL ES

Turenne

Berceau de la puissante Vicomté qui porte le même nom depuis la moitié du 9ème siècle, Turenne est un village bâti sur les flancs d’une colline au sommet de laquelle domine son château. Cette Vicomté durant dix siècles, agira souverainement et sera autonome jusqu’au Moyen-Âge.

C’est un état dans l’Etat, qui impose ses propres règles, sa propre économie, et son propre développement. Elle s’étend dur un territoire allant de la basse Corrèze actuelle (Argentat) jusqu’aux portes du Périgord Noir à l’ouest (Terrasson), et les plateaux du causse du Quercy (Gramat). La Vicomté de Turenne comptera plus de 100 000 répartis sur 111 paroisses.

dernière minute

 

La ville de Turenne a conservé de nombreuses traces de son histoire. En témoignent les tours César et du Trésor du château, les anciens hôtels particuliers des XVe au XVIIe S ornés de tourelles ou d‘échauguettes et des demeures plus simples aux toits couverts de lauzes ou d’ardoises...

Quatre famille de Vicomtes se sont succédées à Turenne. Elles ont contribué, chacune leur tour, à ce que Turenne détienne plus ou moins de droits et de souveraineté vis-à-vis de la couronne, selon leurs faits de guerre, les alliances et leurs descendances. C’est Charles Godefroy qui mettra fin à ces années de prospérité de la Vicomté de Turenne. La Vicomté est vendue à la Couronne. Les Viscomtins sont à présent soumis aux règles de l’Etat, avec les conséquences que l’on connaît sous la révolution.

 

[ Les plus beaux villages de France ]